Chaussures de sécurité


La sélection de chaussures de sécurité est un processus déterminant pour le maintien de la sécurité des travailleurs. Permettant de protéger des traumatismes liés à l’exécution d’un travail à risques, les chaussures de sécurité se doivent d’être bien choisies afin de protéger les pieds contre plusieurs risques définis (chimiques, physiques, mécaniques...) rencontrés lors de travaux. Il existe des réglementations nationales et européennes qui imposent l’usage de chaussures de sécurité dans le cadre de certains travaux et secteurs.

Les chaussures de sécurité se déclinent sous forme haute (bottes, bottines, rangers) et sous forme basse (baskets de travail, chaussures de sécurité, chaussure type sandale…). Elles se choisissent en fonction de leur résistance aux hydrocarbures, à la perforation, si la semelle est antidérapante ou encore si elles sont isolantes.

L’analyse qui précède le choix du type de chaussure doit comprendre l’entièreté des risques liés au métier de l’utilisateur. La chaussure doit aussi respecter les critères des salariés en terme d’esthétique et de confort.

Les normes ENISO20345 regroupent l’ensemble des normes applicables aux chaussures de sécurité. Ces normes attribuent des propriétés communes et spécifiques permettant aux différents types de chaussures de répondre aux divers besoins.

Toutes les chaussures à la norme ENISO20345 sont capables de résister à un choc de 200 Joules (pression d’1,5 tonne) ainsi qu'à un écrasement de 15 kN. Malgré ces caractéristiques communes, il existe des distinctions entre les différentes normes : SB, S1, S1P, S2, S3, S4 et S5. La norme S5 présente les chaussures avec le plus haut niveau de couverture des risques, la norme S1 le moins grand nombre.

La norme S1 regroupe des chaussures faites pour les activités d’intérieur. Adaptés au contact d’huiles minérales et d’hydrocarbures, elles possèdent un embout de protection, un talon absorbant les chocs et une semelle antistatique. La norme S1P possède les mêmes caractéristiques que la norme S1 à la seule différence que les chaussures de cette catégorie comportent une semelle anti-perforation.

Elles sont adaptées au secteur de la construction, aux électriciens, au secteur de l’aciérie, aux premiers secours ainsi qu’en industrie (alimentaire, chimique, mécanique).

La norme S2 regroupe des chaussures faites pour des activités d’extérieurs. Les chaussures sont, en plus des caractéristiques des chaussures S1, résistantes à la pénétration et à l’absorption de l’eau.

Ces chaussures sont adaptées aux transporteurs, aux peintres, aux paysagistes et aux artisans travaillant à l’extérieur.

La norme S3 englobe toutes les chaussures de sécurité comportant les mêmes caractéristiques que la norme S2 avec en plus une semelle à crampon antidérapante ainsi qu’une protection des perforations.

Les chaussures S3 doivent être privilégiées lors de travaux à l'extérieur ou dans l'humidité. Elles sont adaptées à des travaux d'incendie, de soudeurs et de fonderie grâce à leur résistance au feu et à la haute température. Ayant un coût plus élevé que les normes inférieures, elles possèdent néanmoins de meilleures caractéristiques et allouent à leurs utilisateurs une meilleure protection. Les chaussures S3 sont indispensables pour les grandes industries qui exigent des équipements de protection individuelle d'excellente qualité pour leurs agents.

Les chaussures de la norme S4 rajoutent en plus des caractéristiques de la norme S3 une fonction antistatique, un arrière fermé ainsi que des talons absorbant les chocs. Les chaussures de norme S4 sont adaptées au contact d’huiles minérales et d’hydrocarbures. Elles sont adaptées aux personnes qui travaillent dans un environnement très humide et/ou au contact d’huiles minérales et d’hydrocarbures (métiers du bâtiment, paysagistes, agriculteurs, industrie chimique). Elles permettent en effet d’isoler le pied de tout contact avec un liquide extérieur.

La norme S5 rajoute aux chaussures de la norme S4 des semelles à crampons antidérapantes ainsi qu’une résistance à la perforation. Les chaussures S5 sont adaptées aux personnes qui travaillent dans un environnement très humide et qui sont sujets à des risques de perforation (métiers du bâtiment, paysagistes, agriculteurs, industrie chimique).

Il existe aussi des normes spécifiques associées aux normes principales comme par exemple la norme HRO qui atteste que la semelle résiste à la chaleur de contact jusqu’à 300°C, la norme M qui atteste que la chaussure possède une protection métatarsienne ou encore la norme I qui assure que la chaussure est isolante.

Il est conseillé aux personnes manipulant de grosses pièces ainsi que de gros morceaux de bois de choisir des chaussures à bouts renforcés afin de se prémunir des risques de blessures liés aux chutes.

Il est aussi important de choisir le type de chaussure de sécurité en fonction de ce qu’elle protège. En effet, les chaussures hautes types bottes protègent les chevilles et peuvent pour certaines protéger les mollets.

Dans le secteur du médical, les chaussures de sécurité doivent répondre à certaines normes spécifiques comme les normes antiglisse par exemple et doivent parfois pouvoir être stérilisées.

Acceptez les cookies sur notre site pour profiter de toutes ses fonctionnalités.